Noémi Alberganti

17 incorpo galpon portrait nono

Noémi Alberganti naît le 13 avril 1980 à Genève. Elle se forme dans cette même ville (Ecole Crescendo, Ecole de Danse de Genève et plus tard avec Emilio Artessero et Foofwa d’Imobilité) ainsi qu’à New-York (José Limon Institute, Merce Cunningham studio et Trisha Brown company). En parallèle, elle suit des études en psychologie à l’Université de Genève et obtient sa licence en 2005.

Danse et chorégraphie

En 2004, avec Félicien Mazzola, Noémi met sur pied le collectif Debout sur les Mains. Avec celui-ci, elle crée et présente à Genève Autour de la ligne (2005), Femmes en mouvement (2006) et Autruioception (2007). Toujours en 2007, Noémi danse pour et avec Filibert Tologo dans la pièce Life in slow motion présentée à Prishtina au Théâtre National. L’année suivante, elle signe, en partenariat avec la chorégraphe haïtienne Naama Candole Souverain, la chorégraphie de La Dérive du Roi, spectacle suizo-haïtien présenté à Port-au-Prince en 2008 et à Genève en 2009. Cette pièce est le produit de la collaboration entre la compagnie vaudoise Cie Zappar et la compagnie haïtienne Palto Vanyan. Cette même année, dans le cadre du Centro Coreografico Gallego de la Corogne, elle danse dans Giseliña de Cisco Aznar (tournée internationale), La 8 d’Erik Jimenez et Kira de Kirenia Martinez Acosta. En 2010, elle retrouve Cisco Aznar pour Dido and Aeneas à l’Opéra de Lausanne, puis pour Tell me Swiss présenté au Flux Laboratory à Genève et à l’Exposition Universelle de Shanghaï. En 2011, Noémi danse dans Turandot, opéramis en scène par Cisco Aznar et présenté à l’Opéra de Dijon. Elle participe aussi, en tant qu’interprète, à une reprise de la pièce de Rudi Van der MerweI’d like to save the world but I’m too busy saving myself à Zurich. Cette même année, Noémi fonde avec Olivia Ortega la Cie Autrophe. Elles créent ensemble la pièce Incorpo présentée au Théâtre du Galpon en 2012, puis A sec avec du sable en collaboration avec Raphaële Teicher présentée au Théâtre de l’Usine en 2013. En 2012, Noémi côtoie le monde du théâtre et danse dans Cosmos de Dorian Rossel (Cie STT). Cette pièce est présentée au Forum Meyrin dans le cadre du festival de La Bâtie, au Théâtre de Vidy et au Francophonies du Limousin. En 2013, elle danse dans Cata’strophes de Foofwa d’Imobilité présenté à l’inauguration du nouveau Musée de la Croix Rouge et du Croisssant Rouge à Genève. Elle travaille aussi en tant que collaboratrice artistique pour Nathalie Boulin et la Cie LeFacteur sensible lors de la création de la pièce Je suis drôle. Noémi retrouve cette même année la Cie haïtienne Palto Vanyan et la Cie Zappar pour la création de la comédie musicale Le Balayeur et la rose, pour laquelle elle combine les rôles de chorégraphe et d’interprète. La pièce est jouée dans le canton de Vaud à Lutry et à l’Octogone de Pully et à Genève à la Cité Bleue et à l’Espace Vélodrome. En 2014, Noémi retrouve d’abord Dorian Rossel pour le projet Les petites fugues en collaboration avec le Forum Meyrin, puis Foofwa d’Imobilité pour une reprise de Cata’strophes.

Projets pédagogiques

Entre 1998 et 2008 Noémi Alberganti enseigne la danse à des enfants entre 4 et 15 ans à Genève, d’abord à l’Ecole Crescendo puis, dès 2006 à l’Ecole Wanda B. En été 2005, elle anime un atelier de danse pour la Fondation Cap Loisir à Genolier. En 2010, avec la Cie Zappar, elle travaille comme chorégraphe pour le projet pédagogique danse-théâtre-musique : Les Autres avec plusieurs classes VSO de l’école de Genolier. L’année suivante, avec la même compagnie et les élèves de 6 classes, Noémi participe à la création du spectacle des 100 ans de l’Ecole des Pervenches à Genève. En 2012, elle donne un cours de danse pour des enfants entre 5 et 7 ans dans le cadre de l’association Le Chalet à Genève. Depuis juillet 2013, Noémi anime un atelier d’éveil du corps et d’improvisation au Centre de jour et d’expression de Plainpalais. En 2014, avec la Cie Zappar et l’association Enfant du Monde et en collaboration avec les chanteurs K, Nicolas Fraissinet et Marc Aymon, elle participe en tant que metteure en scène et coordinatrice au projet Une chanson pour l’éducation.

Advertisements