Olivia Ortega

18 incorpo galpon portrait nan

Née le 3 avril 1980 à Genève, Olivia Ortega se forme au Conservatoire populaire, à l’Ecole de danse Crescendo, à New York et au Ballet Junior, à l’Ecole de Danse de Genève.

Danse et chorégraphie

Entre 2004 et 2006 elle danse pour le collectif Debout Sur les Mains dans Autour de la ligne, Femmes en Mouvement, et Autruioception. En 2006 et 2007 elle danse dans Ceci n’est pas une pièce, Un non-lieu hors du temps et Live and Dance, pièces chorégraphiées par Foofwa d’Imobilité. En 2008 à Genève, elle est interprète pour la Cie Diadé dans Un…Instant et le chorégraphe Filibert Tologo dans Empreinte et Kellem présentée à l’ADC, avec lequel elle danse également au Davos Festival dans Equinoxe. En 2009, elle danse dans Mittendrinnen, chorégraphié par Nina Vallon, Norbert Pape et Kristina Weit, au théâtre Mousonturm à Frankfort. En 2010, elle collabore avec Ioannis Mandafounis et Heidi Hassan, à la création de Ouï-Voir pour le festival Big Bang au Théâtre de l’Usine, à Genève. Elle crée également Tierra, tragame !, performance présentée à la White box du Grütli sous la direction de Yann Marussich. En 2011, elle danse dans Patience dans l’azur !, pièce chorégraphiée par Uma Arnese Pozzi avec la compagnie Danse-Habile à la Maison de quartier de la Jonction à Genève. Cette même année, elle fonde la Cie Autotrophe avec Noémi Alberganti. En 2012, avec Noémi Alberganti, elle chorégraphie et interprète la pièce Incorpo, jouée au théâtre du Galpon et produite par la Cie Autotrophe. Elle participe également à la performance-installation de William Forsythe Human Writes à L’ONU et crée De Souffle et de Peau pour Danse-Habile. En 2013, en collaboration avec Noémi Alberganti et Raphaël Teicher, elle crée la pièce A sec avec du Sable , produite par la Cie Autotrophe et présentée au Theâtre de l’Usine, puis Twisted Pair, avec la Cie Projet 11, en collaboration avec Ioannis Mandafounis, Katerina Skiada et Nikos Dragonas également présentée au Théâtre de l’Usine. Elle crée MLK pour Danse-Habile à l’Office Mondial de la Météorologie pour les 20 ans du discours de Martin Lutherking et danse dans Cata’strophes de Foofwa d’Imobilité au Musée International de la Croix-Rouge. En 2014 elle danse avec Audrey Nion, chorégraphe de la Cie Madjem, dans Et si… au Festival Frictions au Théâtre de Château Rouge à Annemasse.

Projets pédagogiques

Depuis 2005, Olivia Ortega enseigne aux enfants au sein de diverses écoles. Elle commence par être professeure indépendante et donne des cours de danse contemporaine à des enfants de 8 à 12 ans à l’Ecole des Genêts. Elle enseigne également durant de nombreuses années à l’Ecole Cabriole Montessori à des enfants de 3 à 6 ans. Durant une année, elle enseigne à l’Ecole de danse Wanda B. la danse classique et contemporaine à des enfants de 6 à 11 ans. Avec l’Eveil Culturel de la crèche de la Madeleine, elle organise des ateliers pour des enfants de 3 à 6 ans et participe au projet pilote L’Artiste, mon Doudou et Moi qui consiste à amener la performance artistique spontanée au sein des crèches. Travaillant pendant plusieurs années à la Fondation Cap Loisir, elle y donne des ateliers pour les personnes en situation de handicap. Dans ce même cadre, elle crée une pièce pour le « Cabaret 2006 ». Depuis 2013, elle est régulièrement invitée à donner des ateliers pédagogiques au sein de l’association Dansehabile. Elle donne parfois les cours d’échauffement pour danseurs professionnels dans les studios de Foofwa d’Imobilité et de Gilles Jobin. Avec Noémi Alberganti, elle a également donné un atelier de médiation sur le thème de leur création Incorpo.

Advertisements